Une essentielle fragilité

Le Roman à l’ère de l’image

Clément Bénech

Prix Khôra-Institut de France de l’essai littéraire 2019

« La photographie dans le roman est une question qui n’intéresse pas grand monde, mais sur laquelle chacun a son avis, un peu comme le célibat des prêtres. Le mien a beaucoup évolué. Quand j’ai commencé à écrire, j’étais catégorique : un roman ne devait pas contenir de photographies.
Plus tard, alors que mon opinion sur la question s’inversait diamétralement, au point de changer ma pratique, j’ai cherché à comprendre la nature de ma réticence passée, et pourquoi je l’avais surmontée. Ce livre est un dialogue avec cette réticence. »

Une essentielle fragilite

Éditions Plein Jour

« Dans ce court et stimulant livre, le jeune écrivain part d’une question qui peut sembler marginale : peut-on insérer des photographies dans un roman ? »

Le Figaro Magazine, Eugénie Bastié

« llustré de dessins, l’essai de Clément Bénech est festif : par-delà un plaidoyer argumenté pour la photographie dans le roman, on y célèbre la puissance de la fiction comme manière de changer de monde, le roman comme art du temps et les joies du langage, filet à papillons avec lequel on voudrait attraper des comètes. »

Le Nouveau Magazine littéraire, Alexandre Gefen

« Clément Bénech publie ces jours-ci un petit essai de théorie littéraire réjouissant, avec l’esprit légèrement sérieux, légèrement léger que l’on savoure chez lui depuis L’été slovène, en 2013. »

Elle, Marguerite Baux
TV5 Monde, « 64′, Le monde en français », Xavier Lambrechts
I
RTS

« Entre nous soit dit », Mélanie Croubalian