Ma vie avec Bernard Pivot

Noël Herpe

De Charles Bukowski à Elia Kazan, de Marguerite Duras à Jean d’Ormesson, ce livre évoque, au gré de la mémoire, les riches heures de l’émission Apostrophes et de ses satellites (le mythique Ciné- club de Claude-Jean Philippe)….
Mais ce n’est pas un hommage nostalgique, ni une galerie de portraits d’écrivains ou de cinéastes. J’essaie surtout, en me souvenant des débats de Bernard Pivot écoutés alors religieusement (et redécouverts, des années après, dans les trésors de l’INA), de mesurer le travail de la littérature, l’évolution du jeune homme (que j’étais) face à des figures paternelles intimidantes, à la télé et dans ma vie.
Comment se saisir de l’écriture ? C’est la question que posait Apostrophes, inlassablement, semaine après semaine – et que j’ai cherché, dans son ombre portée, à faire mienne.

Couverture Ma vie avec Bernard Pivot

Éditions Plein Jour

« Avec son beau récit, Ma vie avec Bernard Pivot, Noël Herpe, écrivain et historien du cinéma, signe une autobiographie faisant écho à la mémoire collective autour de l’émission culte. »

Le Figaro littéraire, Christian Authier

« Le merveilleux récit de Noël Herpe. »

Le Figaro magazine, Frédéric Beigbeder

« Noël Herpe en toutes saisons, à travers les lunettes en demi-lune de Bernard Pivot. »

L’Obs, Jérôme Garcin

« Ma vie avec Bernard Pivot est le récit de la construction d’une identité à l’aune de la littérature et à l’ombre d’un père singulier, dentiste mais écrivain contrarié, lecteur de Céline et amateur de revues sur le bondage qu’il dissimulait à peine. »

ELLE, Virginie Bloch-Lainé

« Ma vie avec Bernard Pivot, plutôt qu’une analyse de la cérémonie littéraire, est l’esquisse d’une éducation sentimentale à l’ombre de quelques figures tutélaires (Mauriac, Montherlant, Julien Green), un récit d’apprentissage où se décante le désir d’écrire. »

Libération, Claire Devarrieux

« Dans Ma vie avec Bernard Pivot, le critique et historien du cinéma Noël Herpe revient sur ce qu’ont représenté Apostrophes et Bouillon de culture, tout en signant un autoportrait singulier et une réflexion sur la place de la littérature. »

LIRE, Baptiste Liger

« Noël Herpe, glorieux passéiste. »

Le Point, Claude Arnaud

« Un écrivain, critique de cinéma et cinéaste, Noël Herpe, s’acquitte de son devoir de reconnaissance envers Bernard Pivot dans un opuscule aimablement troussé où se mêlent ses impressions et souvenirs très personnels d’adolescent tourmenté, assis aux côtés de son père sur un lit-banquette, au cœur d’une maison envahie par les journaux jaunis qui prenaient la poussière. »

La Croix, Jean-Claude Raspiengeas

« Cet essai qui ressemble à un journal intime est un paradis de références littéraires. »

L’Humanité, Lili Godinaud

« Noël Herpe n’est jamais passé à Apostrophes. Il y aurait fait sensation. »

Le Journal du Dimanche

« Ma vie avec Bernard Pivot de Noël Herpe, la grand-messe littéraire cathodique. »

Sud Ouest, Alexandre Fillon

«  Noël Herpe doit à Bernard Pivot d’être celui qu’il est devenu. Sa cinéphilie, il l’a affermie en écoutant débattre Roman Polanski et François Truffaut et en ne manquant jamais le ciné-club que proposait, à la fin de l’émission, Claude-Jean Philippe. »

La Provence, Jérôme Garcin

« « Herpe se raconte au prisme d’Apostrophes, dans un texte inclassable et attachant qui mélange l’essai, la remémoration, l’analyse de
l’émission, les confidences intimes, la
reconstitution d’une scène littéraire
disparue. »

L’Opinion indépendante, Bernard Quiriny

« Quand la littérature avait rendez-vous avec nos vies, chaque vendredi soir… »

Causeur.fr, Thomas Morales

« Un petit livre au format grand par l’émotion qu’il procure… »

La Principauté, Viviane Le Ray
I
France Culture

« Affinités culturelles », Tewfik hakem

I
France Inter

« Le Masque et la plume », conseil de lecture de Jérôme Garcin (à partir de 50 minutes)

I
RCF Hauts-de-France

« La Baraque à livres », Dominqiu Guiou et Bernard Leconte

I
RTL

« Laissez-vous tenter », Bernard Lehut

I
RTL

« RTL Midi », Pascal Praud (à partir de 39 minutes)

I
Europe 1

« Libre Antenne », Yann Moix

I
Radio libertaire

« Bibliomanie », Valère-Marie Marchand

Public Sénat

« Au bonheur des livres », Denis Olivennes

France 3 Île-de-France

« Boulevard de la Seine », Jean-Noël Mirande

« Cet hommage crépusculaire à Bernard Pivot ajoute un portrait à la galerie de famille où Noël Herpe nous conduit depuis plusieurs livres. »

Zone critique, Arthur Pauly

« Que retenir des années Apostrophes ? Noël Herpe, chaque semaine devant le poste pour assister à l’émission présentée par Bernard Pivot, fait le tour de la question à sa façon, toute personnelle : en parlant des auteurs qui l’ont marqué, sans fard et avec quelques couronnes. »

En Attendant Nadeau, Roger-Yves Roche

« Tout une époque ressurgit dans ce livre sensible qui rappelle que grâce à Bernard Pivot, la littérature se dégustait avec gourmandise. »

Le Maine Libre, Le Courrier de l’Ouest, Presse Océan, Frédérique Bréhaut

« Le livre parfait à glisser dans la valise. »

La Montagne, Simon Antony

« Passionnant et nostalgique. »

Challenges, Maurice Szafran