Le Roi en jaune

Robert W. Chambers

« Je ne peux oublier Carcosa, où le ciel est parsemé d’étoiles noires, où l’ombre des pensées des hommes s’allonge dans l’après-midi, où les soleils jumeaux s’enfoncent dans le lac de Hali, et mon esprit sera toujours hanté par le souvenir du Masque blême. » Chef-d’œuvre de la littérature décadente américaine, ce recueil de nouvelles convoque un univers singulier où se mêlent horreur, fantastique et récit policier. La lecture d’une étrange pièce de théâtre semble être à l’origine d’une folie indescriptible pour bon nombre de jeunes artistes. Pleurant, riant, frémissant d’une terreur sans nom, les personnages y entraperçoivent un univers onirique digne de leurs pires cauchemars, celui de Hastur et de Carcosa, celui sur lequel règne le terrifiant Roi en jaune.

Dans la lignée d’Edgar Allan Poe, ce titre a inspiré de grands noms comme Marion Zimmer Bradly ou H. P. Lovecraft, mais également la série américaine à succès True Detective.

Ce recueil est intégralement illustré par Samuel Araya, qui interprète le temps d’une vingtaine d’images en couleurs le monde sinistre de Robert W. Chambers

Couverture Le Roi en jaune

Éditions Callidor