La Ronde des poupées

Tatiana Arfel

Émilienne devrait être à la retraite, mais elle a trop vécu et pas assez cotisé. Alors elle rattrape : aujourd’hui, elle est agente de nettoyage dans les toilettes d’un centre commercial. Dame pipi, comme on dit. Au rythme des procédures d’hygiène, Émilienne revit sa vie ; son existence cabossée et insoumise, gouvernée par un furieux désir de liberté.

En contrepoint à sa voix, celles des femmes qui viennent trouver un instant de pause dans ces sanitaires qui leur sont un refuge, une zone de repli hors des injonctions de la société. Estelle, Nedjma, Raphaëlle, Iris… autant de portraits de femmes qui nous plongent en quelques pages dans leur histoire, leurs fragilités, leurs luttes.

Par-delà leurs différences, le monologue intérieur de toutes ces héroïnes du quotidien forme un chœur sororal, une ronde de solitudes qui les rassemble dans une même certitude : nous ne sommes pas des poupées.
Tatiana Arfel livre un grand roman polyphonique sur la condition féminine, irrigué par le destin d’une héroïne inoubliable, profondément humaine.

Couverture La Ronde des poupées

Éditions Fugue